AGC lance un nouvel outil de visualisation des projets | Aluver Guyane

Le spécialiste du verre plat, AGC, a annoncé le lancement d’une nouvelle application destinée à visualiser le rendu des verres AGC sur différents projets. Baptisé Architectural Glass Visualiser, l’outil offre la possibilité de changer d’angles de vue, de modifier les conditions météorologiques ou encore d’équiper ou non la façade de stores. Disponible depuis le site yourglass.com, il devrait séduire prescripteurs et architectes.
inPartager

Un rendu fidèle du projet
Baptisé Architectural Glass Visualiser, l’outil de simulation est facile d’utilisation et propose un effet de rendu « fidèle du projet ». L’internaute peut tester différents vitrages parmi une liste pré-proposée (jusqu’à 8 références simultanément) sur une dizaine de bâtiments prédéfinis. En quelques clics, il peut ainsi visualiser le rendu sur son écran.

Pour plus de réalisme, l’internaute peut également changer d’angles de vue (piétonne, moyenne, plus rapproché ou encore grand angle), modifier les conditions météorologiques et donc la luminosité extérieure, ou encore équiper ou non la façade de stores.
En effet, une fois le projet en ligne finalisé, le professionnel a la possibilité d’exporter sous pdf, d’un simple clic, l’ensemble des caractéristiques techniques de chacun des verres sélectionnés (transmission lumineuse et d’énergie directe, réflexion et facteurs solaires, valeur Ug).

Pour tester l’application, les professionnels sont invités à se connecter à yourglass.com et à créer un compte utilisateur.

Pour lire l’article complet de batiweb.com.

Partagez cet article
> Pour PLUS D'INFO, contactez l'équipe de Aluver Guyane >


>> Voir l'OFFRE GLOBALE de Aluver Guyane >>

Inscrivez-vous à la Newsletter Aluver Guyane

You have successfully subscribed to the newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Aluver Guyane will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.